En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer les services Créditkoo adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Tarifs banques 2017 : seules les banques en ligne limitent la hausse


Posté le Vendredi 30 Décembre 2016

Tarifs des banques : pourquoi augmenter les prix en 2017 ?

Alors que la baisse des taux record que l'on a connue récemment a fait le bonheur des primo-accédants et autres investisseurs, les consommateurs vont bientôt connaître le revers de la médaille. En effet, les banques annoncent qu'elles doivent compenser les baisses de leurs marges liées aux crédits immobiliers. Au 1er janvier 2017, les frais bancaires vont donc augmenter.

 

Des tarifs en forte augmentation dès Janvier 2017

Les consommateurs vont devoir mettre la main au portefeuille s'ils souhaitent avoir un compte dans une banque. En effet, nombreuses sont les banques « traditionnelles » qui facturent des frais de tenue de compte, lesquels vont augmenter en moyenne de 13%. Par exemple, la Banque Populaire facturera dorénavant 25,16€/an contre 17,88€/an actuellement. Du côté de la Banque Postale, si les frais étaient auparavant très faibles (6,20€/an), ceux-ci vont doubler au 1er janvier 2017.
Par ailleurs, les quelques banques qui ne facturaient pas encore de frais de tenue de compte viennent de s’y mettre, ce qui confirme la tendance.
On note également le grand retour des frais annexes, dont ceux liés aux retraits : si vous faites plus de 5 retraits dans une autre banque que la vôtre, vos frais augmenteront de 4,5% en moyenne. Sachant que globalement, le nombre de retraits « déplacés » autorisé va être révisé à la baisse.
Autre point à surveiller, les cartes bancaires à débit immédiat : permettant pourtant une gestion plus sûre et plus saine de ses dépenses, le prix de ces cartes va augmenter pour inciter les clients à choisir des cartes à débit différé (et les risques de découvert qui les accompagnent). Motif :  la nouvelle réglementation européenne permet aux banques de toucher une commission supérieure sur les cartes à débit différé. Et elles ne se plaindront certainement pas de l’augmentation probable des découverts et des revenus complémentaires générés grâce aux AGIOS facturés au prix fort…
En résumé, les banques sont décidées à utiliser tous les leviers pour remonter leurs niveaux de marge. En procédant ainsi, il n’est pas certain que les banques protègent au mieux leurs intérêts tandis que les banque en ligne maintiennent leurs politiques de prix bas (gratuité des retraits parfois même dans toute l’Europe, pas ou peu de frais de tenue de compte, service client disponible…).

 

Banques en ligne : cartes bancaires gratuites et service complet

Depuis quelques temps déjà, les banques en ligne représentent une alternative pour beaucoup de consommateurs et le phénomène s’accélère. En effet, chez la plupart des banques en ligne, les frais de tenue de compte sont gratuits, ou modiques. Et il en va de même pour les cartes bancaires qui sont souvent totalement gratuites.
Il est à noter qu’il n'existe quasiment aucune limite aux banques en ligne : dépôt de chèques ou d'espèces, retraits, crédits immobiliers, épargne… ces établissements proposent toutes les offres des banques traditionnelles.
Pour les clients des banques en ligne, le bénéfice est double : gratuité (le plus souvent) des cartes/des prestations + offres ou primes de bienvenue alléchantes, et une palette de services complets et de qualité.

 

Les banques en ligne pas cher, comment font-elles ?

Les banques en ligne ne disposent pas d’un réseau physique d’agences de proximité mais certaines permettent de s’appuyer sur un réseau déjà existant pour certains services comme, par exemple, les remises de chèques chez Hellobank! pouvant être effectuées dans le réseau d’agences BNP Paribas.
Bien plus qu’une simple chasse aux coûts, le parti pris du « tout numérique » est surtout pragmatique : les clients sont de plus en plus autonomes dans la gestion de leurs comptes (moins de RDV en agence, plus de consultation des comptes à distance, explosion des échanges par e-mail ou téléphone…). Les banques en ligne répondent à cette mutation (dématérialisation progressive de la relation client - banquier) et s’arment d’outils à la fois puissants et innovants : service client toujours plus performant avec une possibilité de contacter son conseiller par e-mail, téléphone, webcam, réseaux sociaux (…) et jusqu'à 22h pour certaines banques, applications pour smartphone, espace en ligne, envoi gratuit des moyens de paiement...
En résumé, en plus de répondre à un nouveau paradigme, les banques en ligne bénéficient de structures de coûts faibles et capitalisent sur les réseaux existants lorsqu’elles le peuvent grâce à des synergies.

 

Le moment est-il venu de changer de banque ?

Si vous n’avez pas déjà sauté le pas, le moment semble bien choisi pour le faire car les banques en ligne n’ont pas prévu d’augmenter leurs tarifs et les prix bas font partie de leur ADN. A la clé, d’importantes économies annuelles.
Prenons un exemple concret pour mieux comprendre l’avantage tarifaire des banques en ligne. Alors que La Banque Postale facture aujourd'hui 45,20€/an (ajoutez l’augmentation de 50% dès le 1er Janvier 2017) pour les frais de tenue de compte et l'obtention d'une carte de paiement, Monabanq dispose d'une offre à 24€. A cela, ajoutez une prime de bienvenue allant jusqu’à 100€. Idem chez Hellobank avec 80€ offerts, la carte bancaire gratuite et aucun frais de tenue de compte (données au 29/12/2016). De solides arguments ; sans oublier le service client réactif et disponible sur des plages horaires très larges qui se calent parfaitement sur le rythme soutenu des personnes en activité.
Opter pour une banque en ligne est donc un excellent moyen pour éviter la hausse des tarifs bancaires en 2017.

 

En 2017, changer de banque n’aura jamais été aussi facile !

Changer de banque au profit d’une banque en ligne est une source évidente d’économies. Une bonne raison d’en profiter en 2017 : gros changement dès Février 2017 avec le décret d’application de la loi Macron qui entrera en vigueur. Son objectif : faciliter la mobilité bancaire, ou autrement dit, simplifier au maximum pour le client les démarches liées au changement de banque (et limiter les phénomènes de rétention auxquels peuvent s’adonner certaines banques afin masquer artificiellement la chute de leurs parts de marché). Ainsi, la nouvelle et l’ancienne banque devront désormais communiquer entre elles et répondre aux obligations suivantes (en accord avec les attentes du client) :

  • Transférer les virements permanents ou réguliers depuis l’ancienne vers la nouvelle banque
  • Clôturer l’ancien compte et transférer son solde vers le nouveau compte bancaire
  • Notifier le changement de coordonnées bancaires aux personnes ou organismes réalisant des virements sur le compte du client : les émetteurs de ces virements auront alors 10 jours ouvrés pour informer le client de la bonne prise en compte de ses nouvelles coordonnées bancaires


Avec l'augmentation conséquente des frais bancaires au 1er janvier 2017, les consommateurs ne s’y tromperont pas et se tourneront de plus en plus vers la banque en ligne pour réaliser des économies. Trouver-ma-banque.com, notre comparateur de banques et banques en ligne (un service Creditkoo.com) est là pour vous informer et vous permettre de trouver facilement la banque qui vous correspond, sans oublier de comparer les offres de bienvenue !

 

Ce qu’il faut retenir :

  • Augmentation des frais bancaires en 2017 (+13% en moyenne) dans les banques traditionnelles (prix des cartes, coûts de retraits, tenue de compte…)
  • Les banques en ligne, elles, conserveront la gratuité de leurs cartes et services (ou se limiteront à des prix extrêmement bas pour celles qui maintiennent leurs prestations payantes)
  • Dès Février 2017, changer de banque devient beaucoup plus simple et rapide grâce à la loi Macron. Dès lors, choisir une banque pas cher et adaptée à ses besoins devient capital.
  • Des offres de bienvenue élevées sont proposées par les banques en ligne (de plusieurs dizaines voire centaines d’euros) grâce à la forte concurrence entre les acteurs
Voir tous les articles crédit
Creditkoo

Nous interrogeons nos partenaires

Préparation de la liste des organismes
pouvant répondre à votre demande

1 résultat trouvé
Ferratum Bank peut répondre favorablement à votre demande

*Sous réserve d'acceptation. Voir conditions et modalités sur www.ferratum.fr et par téléphone au 0 805 321 020 (numéro non surtaxé). Exemple : pour une utilisation ordinaire d'un montant de 500€ sur 30 jours au TAEG révisable de 19,50% (taux débiteur révisable de 19,50%), vous remboursez un total de 508,01€ en une échéance unique dont 8,01€ d'intérêts.