En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer les services Créditkoo adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Yelloan ouvre le crédit au plus grand nombre


Posté le Vendredi 09 Décembre 2016

« On ne prête qu’aux riches ». Si cette formule s’avère dans les faits aussi vieille qu’inexacte, il n’en est pas moins évident que l’obtention d’un crédit sera facilitée pour certains profils tandis qu’elle sera compliquée voire impossible pour les dossiers les plus à risque.
Par exemple, les personnes fichées banques de France (inscrites au FICP ou au FCC) ou en surendettement doivent affronter de nombreuses difficultés dont celle de devoir financer leurs projets autrement qu’à crédit… voire de les remettre à plus tard. Il en va de même pour les personnes sans emploi, en période d’essai ou sans revenu, etc…
A l’inverse, un couple marié et propriétaire, en poste avec une ancienneté suffisante, peu endetté et gagnant confortablement sa vie a toutes les chances de voir son dossier accepté chez la plupart des organismes de crédit.

 

Profils intermédiaires : entre refus et incompréhension

 
Toutes les situations ne sont pas aussi tranchées que celles exposées ci-dessus. En tant que comparateur de crédit, nous sommes régulièrement sollicités par des personnes aux profils plus ténus, sans réelle faiblesse, qui nous partagent leur incompréhension voire leur agacement devant les refus systématiques qu’ils essuient (sans aucune explication généralement).
De qui parlons-nous ? De ces jeunes actifs qui ont besoin d’un véhicule ou d’équiper leur premier logement. De ces parents trentenaires qui se plient en quatre pour leurs enfants, partagés entre travail et éducation et qui enchainent les CDD. Ou de ces intermittents du spectacle qui peuvent voir leurs revenus chuter ou disparaître à certains moments de l’année. Ou encore de ces travailleurs intérimaires qui disposent de peu de visibilité concernant leur avenir professionnel alors qu’ils offrent à leurs employeurs une flexibilité de plus attendue de nos jours dans le monde professionnel.
Nous n’allons pas tous les lister, mais un point leur est commun : il s’agit de personnes actives, responsables, avec des revenus réguliers. Et des projets.
On estime d’ailleurs que plus d’un million de ménages en France ne rentre pas dans les cases souhaitées par les établissements de crédit malgré de réelles capacités de remboursement.
Alors, tandis que le marché du travail demande toujours plus de souplesse (essor record des CDD, recours à l’intérim, au travail en « freelance »…), comment avancer ? Comment se construire une situation et concrétiser ses projets quand les conditions d’octroi des crédits n’ont pas évolué (tout comme les conditions du logement, NDLR) ?
 
 

Un crédit accordé quand même grâce à mes amis ?

 
Qui vous connaît mieux que vos amis ? Derrière cette idée mystérieuse se cache une idée bien réelle. En effet, Yelloan a commencé à faire bouger les lignes en matière d’octroi de crédit. Cette start-up innovante est une Fintech (un secteur de pointe en France) qui, en réaction à l’édifiant constat réalisé ci-dessus, permet d’obtenir un crédit grâce à un principe de garantie participative.
Concrètement : un emprunteur a un profil « intermédiaire » et voit toutes ses demandes de crédit refusées. Pourtant, ses calculs sont clairs : il aura les moyen de rembourser son crédit !
En passant par Yelloan, l’emprunteur présente le projet qu’il souhaite concrétiser (dans l’esprit des plateformes de financement participatif). Après leur en avoir parlé de vive voix ou par tout autre moyen, l’emprunteur réuni le soutien d’au moins 5 de ses proches. Conscients de ses capacités de remboursement et convaincus par le projet, ses amis versent en signe de confiance une somme servant de garantie (objectif : réunir au total 5% du montant emprunté). Cette somme leur sera intégralement restituée dès que l’emprunteur aura intégralement remboursé son crédit.
Point déterminant : il ne sera jamais demandé aux garants ayant soutenu leur ami de rembourser le crédit à sa place en cas de défaut : l’emprunteur est le seul à être lié à l’organisme prêteur par le contrat de crédit.
 

Pourquoi cela fonctionne ?

 
La garantie financière collectée grâce au soutien des amis de l’emprunteur est avant tout symbolique, d’autant qu’elle sera rendue à la date du solde du crédit.
En revanche, c’est la confiance accordée à l’emprunteur par ses amis qui constitue un signal extrêmement fort et puissant envoyé à l’organisme de financement. Faisant définitivement pencher la balance en faveur de l’emprunteur, c’est ce signal qui permettra au dossier de passer les barrières qui lui étaient initialement opposées, le déblocage des fonds et la concrétisation du projet.
Parfaitement fonctionnelle pour les crédits de 5500€ à 15 000€, la garantie participative Yelloan rassure banques et organismes de crédit et a déjà permis le financement de milliers de projets. Son efficacité tient dans la mesure de critères informels, relationnels, qui dépassent le cadre des informations formelles disponibles et analysables par les organismes de financement. Les amis sont toujours mieux informés que les banques !
 
1er service Français de garantie participative, Yelloan ouvre les portes du crédit aux profils généralement refusés malgré de réelles capacités de remboursement. Dépoussiérant les règles d’accès au crédit en insérant pour la première fois la notion de garants dans le crédit à la consommation, Yelloan apporte une solution tangible et innovante aux évolutions de notre époque, notamment en termes d’emploi, et remet la confiance au cœur du sujet.

Voir tous les articles crédit
Creditkoo

Nous interrogeons nos partenaires

Préparation de la liste des organismes
pouvant répondre à votre demande

1 résultat trouvé
Ferratum Bank peut répondre favorablement à votre demande

*Sous réserve d'acceptation. Voir conditions et modalités sur www.ferratum.fr et par téléphone au 0 805 321 020 (numéro non surtaxé). Exemple : pour une utilisation ordinaire d'un montant de 500€ sur 30 jours au TAEG révisable de 19,50% (taux débiteur révisable de 19,50%), vous remboursez un total de 508,01€ en une échéance unique dont 8,01€ d'intérêts.